La filière bois intégrée

Version imprimableVersion imprimable

 

Nous abordons la filière bois avec 4 spécificités :

 

  • l’exploitation du gisement local, pour favoriser la création d'emplois sur notre territoire, comme pour l'écologie ;
  • la valorisation de lots délaissés n’intéressant pas le mode d’exploitation classique ;
  • une filière complète de transformation du bois, allant de l'exploitation forestière jusqu’à la livraison du produit fini (panneaux préfabriqués pour les maisons), intégrant notamment le sciage et le séchage par chaudière biomasse qui assurent une production très performante en flux tendu ;
  • des procédés de transformation qui fournissent du travail à de nombreuses personnes peu qualifiées dans les métiers du bois et le secteur industriel.

 

L’exploitation forestière

Dans les massifs forestiers du Nord-Pas-de-Calais, il existe de nombreux cas particuliers qui nécessitent une approche différenciée. Ce peut être la nécessité de coupes d'éclaircies en milieu dunaire ou l'intervention pour la préservation de surfaces boisées en milieux humides ou encore des chantiers d'exploitation forestière très ciblée, parfois en domaine privé. Tous ces chantiers nécessitent des méthodes d’exploitation « douces », respectueuses de la faune et la flore.

Les bois récoltés sont d’essences variées et ils n’intéressent pas la filière de transformation industrielle. Leur exploitation dans des zones difficiles d'accès est peu rentable, et nécessite une prestation qui prenne en compte l’arbre en entier, de la souche au dernier rameau !

 

Ce bois revêt pourtant un grand intérêt pour Chênelet, notamment en raison de sa proximité, mais surtout de notre volonté de développer de nouveaux métiers en adéquation avec les problématiques environnementales actuelles, qui poussent l’homme à préserver la biodiversité  et à encourager l'exploitation raisonnée de ce type d'espaces.

 

 

 

Les méthodes d’exploitation

Notre démarche nous amène à valoriser les bois récoltés autant en bois de sciage qu’en bois bûche et en bois déchiqueté.

Pour cela nous nous appuyons sur des méthodes ne nécessitant pas de gros investissements, comme la traction animale, pour garder une souplesse d’intervention et une capacité à traiter de très petits lots. Nous obtenons ainsi un bon résultat environnemental avec un impact contrôlé de nos interventions et un traitement adéquat de toute la ressource forestière.

 

 

 

Renseignements : Michel Deom